PERIODE 1914-1950
Ein Königschloss wur de Luxushotel

1914 - 1818
Première guerre mondiale. Occupation et pillage du Château d'Ardenne par les troupes françaises et par les troupes allemandes.

1921
Réouverture de l'Hôtel du Château Royal d'Ardenne par Georges Marquet. Grâce à cet homme, le Château Royal d'Ardenne connut une nouvelle période fabuleuse jusqu'en 1938.

1926
Nouveau bail de location du Château d'Ardenne à la s.a. Hôtel du Château d'Ardenne à Houyet.

1927
Georges Marquet fils (Georges II) devient administrateur-délégué de la s.a. Les Grands Hôtels Belges.


Georges Marquet ,
animateur des Grands Palaces internationaux.

Les Grands Hôtels Belges s.a.
Cette société anonyme a été constituée le
4 novembre 1907 à Bruxelles. M. et Mme Becker-Berger sont seuls fondateurs.
Le capital est de 2.500.000 F (10.120.000 e - 40.480.000 Bef ) représentés par 5.000 actions de 500 F (2.530 e - 102.060 Bef ) réparties comme suit: 4.600 à M. et Mme Becker-Berger (en paiement de leur apport), 200 à Georges Marquet (propriétaire à Merbes-le- Château), 30 à Guillaume Guidé (propriétaire), 20 à Louis Chaumont (propriétaire), 24 à Joseph Capelle (avocat), 6 à Félix Moussoux (avocat), 100 à la société "Aktienbrauerei zum Löwenbrau in München" et 20 à Jules Wayenburg (propriétaire). Les époux Becker-Berger apportent, entre autres, le café des Trois Suisses à Bruxelles, le café du Phare à Liège, le Grand Hôtel de l'Empereur à Ostende, le Grand Hôtel à Liège et le café Charlemagne à Liège. L'objet de la société est l'exploitation, l'achat, la vente de cafés, hôtels, restaurants, brasseries, tavernes, laiteries en Belgique et à l'étranger et notamment l'exploitation des établissements dont question dans l'apport des époux Becker-Berger. Le 1er février 1913, sont nommés administrateurs MM Georges Marquet (Georges I), Guillaume Guidé, Guillaume Becker, Louis Chaumont et Georges Grimard.

Le 30 décembre 1918, Georges Marquet (Georges I) et Georges Grimard sont réélus administrateurs; autres administrateurs élus: Rodrigo Saavedra (marquis de Vilalobar), Victor Reding (directeur du Théatre Royal du Parc), Alfred Journez (avocat), Jacques Coomans (propriétaire) et Constant Ramaekers (expert-comptable). Le 6 janvier 1927, le conseil constitué de Georges Marquet père, Victor Reding, Alfred Journez et Georges Marquet fils, désigne Georges Marquet fils (Georges II) comme administrateur-délégué avec pleins pouvoirs. Ces pouvoirs sont reconduits en janvier 1928.
Le 8 octobre 1935, une assemblée générale extraordinaire décide de proroger la durée de la société pour un nouveau terme de trente ans. Les actionnaires présents, et leur nombre d'actions, sont: Georges Marquet (100), Maxime Sauvan (100), Louis Fiorellino (100), Georges Marlio (100), Jean Coomans (25), Alphonse Giller (10), Joseph Nandrin (55) et Paul Destrebecq (5).

En 1944, M. Ernst est secrétaire général de la société qui est établie au 5, avenue du Boulevard à Bruxelles. Elle administre alors les hôtels suivant: Hôtel Palace et Hôtel Astoria à Bruxelles, le Château d'Ardenne à Houyet, le Palace Hôtel à Lyon et l'hôtel Negresco à Nice.

1928
La famille Daubois arrive à la ferme de Sanzine.

1929
Georges Marquet met en exploitation le terrain d'aviation du Château d'Ardenne, à Sanzine.


Aérodrome du Château.

1930
Georges Marquet fils (Georges II) devient administrateur délégué de la s.a. Hôtel du Château d'Ardenne à Houyet. Hôtel du Château d'Ardenne s.a. à Houyet.
Cette société anonyme a été constituée le 21 décembre 1912 à Namur. C'est monsieur Alexis Mols qui est à la base de la création de cette société. Le capital est de 600.000 F (2.598.000 e - 104.803.000 Bef) représenté par 600 actions de 1.000 F (4.330 e - 174.672 Bef ) chacune et distribuées comme suit: 58 à Alexis Mols (25 en nom propre et 33 pour un groupe d'actionnaires anonymes), 25 à Mme Grisar-Van den Nest, 25 à Edouard Bunge, 25 à Georges Born, 25 à Ernest Solvay, 20 à Alfred Grisar, 20 au baron Goffinet (envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire), 15 à Mme Osterrieth-Mols, 15 à Léon Elsen, 13 à Prosper Wielemans, 13 à Edouard Wielemans, 10 à la comtesse de Liedekerke-Beaufort, 10 au comte Van der Burch, 10 à Mesdach de ter Kiele, 10 au baron Evence Coppée, 10 à Eugène Thiéry; le reste des actions est partagé entre 74 actionnaires (à raison de 1 à 5 actions par individu) dont Raymond Vaxelaire, Jacques Ryziger, Emile De Beuckelaer (distillateur à Anvers), le baron Albert van Loo de Gand, Alfred Madoux (directeur du journal "L'étoile Belge"), etc. (liste complète des actionnaires dans le Moniteur Belge du 12 janvier 1913 - Annexe).
Sont nommés administrateurs: comte Ghislain de Maigret, Georges Fontaine-Bour, Albert Gevers, Alfred Grisar, Alexis Mols, Georges Morin, Gaston Perier, Maurice Vander Linden et Prosper Wielemans.
L'objet de la société est de prendre en location et d'exploiter commercialement l'hôtel du Château d'Ardenne, d'y organiser tous les sports de plein air, spécialement le lawn-tennis, le cricket, le golf,
le polo et tous autres.
Le 20 mai 1912, l'administration de la Donation Royale loue Ardenne à M. Alexis Mols pour une durée de 18 ans prenant cours le 1er juin 1912. Par lettre du 24 décembre 1912, M. Alexis Mols a été autorisé à céder son bail à la s.a. Hôtel du Château d'Ardenne à Houyet.

1940
Seconde guerre mondiale. Von Ribbentrop installe ses quartiers au Château d'Ardenne qui fut donc réquisitionné par les Allemands, puis par les Anglais et enfin par les Américains. C'est le coup de grâce pour l'hôtel du Château d'Ardenne qui ne retrouvera jamais les riches clients d'avant-guerre. Cette seconde guerre provoqua, en outre, encore plus de dégradations aux bâtiments et mobilier.

  Les "chevaux marins" de Thomas Vinçotte,
déménagés au palais royal de Laeken en 1969.

1945
Réouverture de l'Hôtel du Château d'Ardenne sous la direction du jeune couple Elleboudt-Lemineur. Après leur départ à la direction du tout nouvel hôtel "La Réserve" à Knokke, ce fut la chute vertigineuse et l'hôtel du Château d'Ardenne ferma définitivement ses portes en septembre 1949.

1950
Vente publique du mobilier du Château d'Ardenne. Reprise d'exploitation de la Tour Léopold par le baron Gaston Braun qui crée alors le golf club du château royal d'ardenne, toujours existant.

Après 1950 le château fut laissé à l'abandon.